EditorialMa communeNon classé

COTE D’IVOIRE / JUSTICE : ABOUBAKAR SAKO, Président de l’ONG UNIE-AFRICA prône la médiation comme outil de règlement des conflits

« Les conflits sociaux sont le lot naturel des relations humaines. Face à cette thèse, faut-il exercer une action préventive ou se borner à aboucher les protagonistes. Une équation que notre ONG se propose de résoudre en optant pour la stratégie préventive des conflits »

ABOUBAKAR SAKO, Président de l’ONG UNIE-AFRICA

Ces propos tiennent lieu de ABOUBAKAR SAKO, Président de l’ONG UNIE-AFRICA, connu sous l’appellation de papa ministre, artiste et l’un des précurseurs du courant musical coupé décalé. L’homme connu par ses mélodies et son accoutrement bling bling, dépose son manteau d’artiste et s’est mis autrement au service de la nation ivoirienne.

Après s’être fait former à la médiation en France, il préside aujourd’hui l’ONG UNIE-AFRIQUE, une organisation dont les initiatives visent la promotion de la paix. Et c’est pourquoi face à la presse le président de l’ONG UNIE-AFRIQUE a recommandé la médiation comme outil de règlement de confit pour éviter les décisions de justice qui parfois fragmentent davantage des sociétés. « Nous ne voulons pas être une ONG de plus. C’est pourquoi nous voulons nous démarquer par un baromètre à savoir la médiation, une école sociale que nous voulons vulgariser par des mécanismes de proximité afin de ‘’ tuer les conflits sociaux dans l’œuf ’’ et penser résolument le développement »

Plusieurs actions sont annoncées pour amorcer les programmes de cette ONG. Il s’agit entre autre d’une campagne de planting d’arbre dans la commune d’Abobo à Abidjan.

MARECK FAIHOUN

Belle Plume
the authorBelle Plume

Laisser un commentaire

Résoudre : *
5 + 6 =