EconomieEditorial

COTE D’IVOIRE / Les responsables programme et responsables de budget opérationnels renforcés en capacité

6 jours durant, à travers des formations en option rotative, les agents du MCLU, ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme recevront des rudiments qui leur permettront de mieux répondre aux attentes du basculement du programme budget en mode Budget-programme. Les acteurs des 3 grands programmes à savoirAdministration générale, urbanisme et foncier, construction, logement et cadre de vie du ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme verront leurs capacités renforcées.

DIABATE KALADJI, directeur de cabinet du MCLU a procédé à l’ouverture de ce séminaire. Lire ici un extrait de sa déclaration.

Au micro , DIABATE KALADJI, Directeur de Cabinet du MCLU s’adressant aux participants

« Déjà il faut faire noter qu’au niveau de la gestion budgétaire, il y a eu des réformes majeures dans la gestion des finances publiques notamment le basculement du programme du budget en mode budget-programme. D’habitude, c’est seul, le ministre du budget qui était l’ordonnateur principal du budget, et aujourd’hui les ministères techniques ont plus, j’allais dire d’autonomie et de responsabilité au niveau de la gestion de leur budget. Ils ont aujourd’hui la possibilité, sous un certain seuil de pouvoir faire des modifications en interne, bien sur tout ça, est encadré par des textes. Ce nouveau contexte là crée de nouveaux acteurs dans la gestion budgétaire. Et à notre avis, ces acteurs-là méritent des renforcements de capacités.»

Notons que le basculement en mode budget-programme est initié par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Cet outil permettra d’accroître l’efficacité de la dépense publique. Rappelons que cette formation se déroule dans un contexte ou le monde traverse une crise sanitaire due au CORONA VIRUS.Tous les participants ont été invités à observer les mesures barrières.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =