Business (Marketing Relationnel)EconomieEditorial

COTE D’IVOIRE / LUTTE OUVRIERE : Le SYNAT Syndicat national des travailleurs de la compagnie d’Assurance Prudential-Belife dénonce des traitements dégradants et indignes

Les relations entre les travailleurs et l’administration de la compagnie d’Assurance Prudential-Belife ne sont plus au beau fixe. Les raisons sont nombreuses. C’est pour aborder et tenir informer l’opinion nationale que leur syndicat à savoir le SYNAT PRUDENTIAL-BELIFE, syndicat national des travailleurs de la compagnie d’Assurance Prudential-Belife a animé une conférence de presse le Mercredi 2 Février à Abidjan.

Selon KOUAME BI ANGE Eric, secrétaire général du SYNAT Prudential-Belife, après plus de 5 ans, ou 10 ans, voir 15 ans  de service pour certains et 40 ans pour d’autres avec des contrats à durée indéterminée signée, la direction de Prudential Belife oppose contre toute attente la reconnaissance des droits basiques  à ses employés. L’administration de Prudential Belife refuse de reconnaitre le SYNAT, syndicat des travailleurs normalement enregistré. A cela s’ajoute une liste de traitements dégradants et digne de l’époque esclavagiste.

Ainsi donc à travers cette rencontre avec la presse, et appuyé par KOFFI YAO, secrétaire général de la Fédération générale des travailleurs de Cote d’Ivoire, c’est une série d’actions en vue du retour au droit dans la compagnie Prudential Belife qui viens d’être lancé. Après les conseils, KOFFI YAO a aussi rassuré les responsables du SYNAT quant aux résultats de la lutte.

Il est bon de souligner que des réclamations et  revendications ont été rendus publiques par le SYNAT Prudential Belife.

On y reviendra

Belle Plume
the authorBelle Plume

Laisser un commentaire

Résoudre : *
3 × 12 =