EconomieEditorialEntrepriseMa communeNon classé

COTE D’IVOIRE/ PECHE ARTISANALE : la FENASCOOP-CI et l’ONG OPAJSA font découvrir aux hommes de média les réalités du secteur

« Je vous assure, la pèche nourrit son homme »…… « Il y a eu des pêcheurs qui ont  eu 50 millions en une seule marée …» … «C’est la réalité, que tu sois gendarme, que tu sois policier, que tu sois avocat, que tu sois journaliste, n’importe qui, en tout cas moi je t’invite à pratiquer la pèche » Ce sont là quelques propos de  Mamadou BAKAYOKO, président de la Fédération nationale des sociétés coopératives et acteurs de la filière pêche de Côte d’Ivoire en acronyme FENASCOOP-CI.

 Mamadou BAKAYOKO, président de la Fédération nationale des sociétés coopératives et acteurs de la filière pêche de Côte d’Ivoire (FENASCOOP-CI

A l’occasion d’une immersion co-organisée par  l’ONG OPAJSA et la FENASCOOP-CI, les médias nationaux et internationaux ont découvert les réalités de la pèche artisanale en COTE d’IVOIRE. A en croire aux organisateurs de cette visite guidée, la pèche artisanale, celle pratiquée l’entreprise BAK et fils est bénéfique. Elle engendre une forte employabilité. Comme ici au débarcadère de LOCODJRO, l’entreprise BAK et Fils installée et menant la pèche mais aussi faisant office de centre de formation pratique, de perfectionnement, d’entretien et réparation des navettes et bateau de pèche.

Il faut noter que la pèche artisanale en Cote d’Ivoire, reste méconnue du grand public. Ce secteur vital de l’économie, se prépare à braver ses difficultés avec plusieurs actions annoncées par Mamadou BAKAYOKO,  président de la Fédération nationale des sociétés coopératives et acteurs de la filière pêche de Côte d’Ivoire  ,FENASCOOP-CI.

Quelques mareyeuses, transformatrices et vendeuses de la fédération FENASCOOP-CI

Image de quelques professionnels de médias présents à cette immersion

Nous y reviendrons pour un dossier.

Belle Plume
the authorBelle Plume

Laisser un commentaire

Résoudre : *
48 ⁄ 24 =