Editorial

COTE D’IVOIRE / Phénomène d’enfants microbes : Les hommes de média invités à la sensibilisation

Face aux hommes de presse, madame OUATTARA Manignan, coordonnatrice intérimaire du CCSR entendez cellule de coordination, de suivi et de réinsertion. Une cellule dédiée entre autre à la resocialisation des enfants en conflits avec la loi connue sous le thème « enfants microbes ». La coordonnatrice est venue échanger avec les professionnels de média. Entre autres sujets abordés, l’origine de ce phénomène, les actions menées par l’Etat de Côte d’Ivoire pour endiguer ce phénomène.

OUATTARA Manignan, coordonnatrice intérimaire du CCSR

C’est un phénomène né au lendemain de la crise post-électorale de 2010-2011. Il s’agit des enfants mineurs et jeunes organisés en bandes, agressant les paisibles populations avec des machettes et autres objets tranchants. Ainsi, face à la prise de proportions inquiétantes des agressions, l’Etat ivoirien a initié un programme de resocialisation de ces enfants avec à la clé, leur permettre de réacquérir les valeurs morales et citoyenne propre à la vie en société. Autres points non moins importants de cette rencontre, le bilan et les perspectives de ce projet de resocialisation. S’agissant de ce point, dans sa phase pilote le projet a permis de resocialiser à DABOU, 96 enfants soit une réussite de 73%. Sur la base de ces résultats satisfaisants, ledit projet a été reconduit pour sa phase 1 avec 774 « enfants microbes » des deux genres resocialisés.

Caire KRA Didier KOUAKOU , Chargé de la communication Police Nationale lors de son intervention

Avec « l’opération éperviers », et les nouvelles instructions données au CNS, conseil national de sécurité, se sont 583 enfants qui ont été récupérés à travers les communes d’Abidjan.

KOUYATE YOUSSOUF, Directeur Général de la Police National CI

La cellule de coordination, de suivi et de réinsertion et ses parties prenantes notamment la police nationale, cheville ouvrière de la sauvegarde de la paix, conscients du rôle de la paix dans la vie de la nation ont appelé les hommes de média à participer aux campagne des sensibilisations. Ils ont sollicité les professionnels de la communication quant aux productions journalistiques.

Il faut noter que du début de ce projet de resocialisation des enfants dits « microbes » plus de 1400 mineurs et jeunes enfants ont été réinsérés dans les métiers notamment la menuiserie, la mécanique auto, la soudure et la plomberie. Mareck FAIHOUN

Belle Plume
the authorBelle Plume

Laisser un commentaire

Résoudre : *
6 + 15 =