EconomieEditorial

COTE D’IVOIRE / POLITIQUE : Le Premier ministre de Cote d’Ivoire présente le bilan provisoire de son 1er gouvernement

Patrick ACHI, Premier Ministre de Cote d’Ivoire pour la toute première fois après sa nomination pour l’exercice le grand Oral. C’est un exercice dont le but est de faire,  face aux hommes de médias nationaux et internationaux, le point des activités menées au profit des populations. « Plaisir et responsabilité disais-je, car je crois que cette parole de synthèse et de transparence qu’implique une conférence de presse est un exercice nécessaire et salutaire pour notre démocratie, tel que pratiqué par mon prédécesseur, mon frère, feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Il permet de réfléchir aux actes posés par le gouvernement et au sens qu’ils dessinent pour les Ivoiriens, dans un dialogue constructif avec ces relais essentiels de l’opinion publique que sont les médias. Sur ce sujet, comme sur toute l’action conduite avec engagement auprès du Président de la République, la voie tracée par Amadou Gon Coulibaly comme par feu le Premier Ministre Hamed Bakayoko, incarne un chemin de progrès et de modernité qu’il nous faut poursuivre, fidèles à leur mémoire de serviteurs de la Côte d’Ivoire »Il consiste à faire le bilan provisoire de son gouvernement pilier par pilier et de se projeter dans le futur. Et visiblement, le coup d’essaie s’est révélé coup de maitre.

Le grand oral du premier ministre Patrick ACHI s’est appesanti sur 5 piliers dont, le renforcement de la paix et la  cohésion sociale ; la transformation structurelle de l’économie ivoirienne ; le développement social et du capital humain  et le developpement des régions et amélioration du cadre de vie. Selon le  premier ministre, le pays a enregistré une croissance de 8% l’an, de 2012 à 2019, la  richesse ivoirienne par habitant a doublé, faisant de la Côte d’Ivoire le 1er pays de l’Afrique de l’Ouest. «  Le budget de l’État, c’est-à-dire la capacité à agir pour les Ivoiriens, a été multiplié par 3 entre 2011 et 2020. Le volume global des investissements, c’est-à-dire la capacité à construire l’avenir, a été multipliée par 7. Doubler à nouveau le revenu par habitant en 10 ans et propulser la majeure partie des Ivoiriennes et des Ivoiriens dans la classe moyenne pour qu’ils puissent jouir, grâce à leur travail, d’une vie digne et d’un avenir serein   Créer 8 millions d’emplois en plus d’ici 2030 » avec à la clé la promotion de l’emploi jeune sont les autres défis pour l’Etat de Cote d’Ivoire. Pour  y parvenir, le chef du gouvernement veut compter sur la lutte patriotique de tous les ivoiriens notamment  du secteur privé.

Belle Plume
the authorBelle Plume

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 + 4 =