Bourse (BRVM et BMPA)Business (Marketing Relationnel)DigitalEconomieEditorialElecti (Focus)Entreprise

COTE D’IVOIRE / TRANSPORT : L’Union nationale des auto-écoles fait route à l’opérationnalisation des reformes du Permis de conduire

Salle de la bibliothèque nationale ce Jeudi 6 Mai 2021 à Abidjan pleine à craquer. Pour cause, une Assemblée Générale Ordinaire de l’UNAECI, Union nationale des auto-écoles de COTE D’IVOIRE. C’est une grande  mobilisation des acteurs de la faitière , les responsables sont venus des quatre coins du pays. Contre tenu de l’urgence et de l’actualité, le thème de cette rencontre a été l’opérationnalisation de la reforme du Permis de conduire. Cette opérationnalisation arrive dans un contexte de recrudescence des accidents  de circulation, avec comme premier sur le box des accusés, les formateurs que sont les auto-écoles. Ainsi donc par la voix de leur président Guillaume KOKO, les acteurs des auto-écoles ont rejetté toutes accusations visant à leur faire porter une quelconque responsabilité dans les accidents de circulation.

«L’auto-école forme ensuite , y a un employé de l’Etat qu’on appelle inspecteur qui évalue. L’auto-école donne les bases . Il est indiqué que ça soit l’employeur qui prend les initiatives d’aller renfocer les capacités de ses collaborateurs.» a indiqué le président Guillaume KOKO. L’UNAECI s’est également indignée pour n’avoir pas été associé à la décision de suspension des examens du permis de conduire avec la nouvelle réforme. Une réforme qui propose des gendarmes comme examinateurs avec une épreuve de trente questions restées méconnues de l’ensemble des formateurs.

«Nous sommes beaucoup écoeurés non seulement y a un manquement, mais y a aussi que …il faut de la considération pour notre corporation. Vous savez ? nous sommes les premiers collaborateurs en matière d’examen du ministère des transports. On ne peut pas décider sans consulter l’avis des entreprises des auto-écoles que nous sommes. On est là et c’est par les médias que nous apprennons qu’on suspend les inspecteurs et les examens sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Que ce sont les gendarmes qui vont faire les examens à nos candidats. On ne sait pas sur quelle base. La sagesse aurait voulu que le ministre des transports nous appelle en tant que faitière……ah voilà les décisions….nous on ne va pas décider à la place du ministre…mais on devrait quand mème nous consulter pourque nous on remonte l’information notre la base.» a laissé entendre Lamine CISSE, vice président de l’UNAECI. C’est donc une véritable démonstration de force et de présence pour l’UNAECI, qui se réclame plus grande et plus forte faitière des auto-écoles en COTE D’IVOIRE . L’UNAECI adhère néanmoins à la réforme du permis de conduire et a fait des propositions pour sa parfaite opérationnalisation.

L’UNAECI, Union Nationale des auto-écoles de Cote d’Ivoire est membre de la FIPME. Toute chose qui justifie la présence des responsables de la FIPME venus la soutienir.

Belle Plume
the authorBelle Plume

Laisser un commentaire

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =