Editorial

TCHAD : Les îles du Lac Tchad nettoyé de la secte BOKO HARAM et son commandant en chef adjoint capturé

Le Tchad a lancé une nouvelle offensive militaire meurtrière contre le groupe terroriste Boko Haram après l’attaque du lundi 23 mars 2020 ayant coûté la vie à une centaine de soldats tchadiens. Baptisé « Colère de Boma » du nom de la localité ayant subi l’attaque terroriste, l’opération dessinée de main de maitre par le président, chef de guerre Idriss Deby, consiste en une offensive terrestre, aérienne et fluviale contre la secte dirigée par Aboubakar Shekau. Comme en image, le butin de guerre brandit sur cette image en illustration, le commandant en chef adjoint de boko Haram capturé vivant dans un bunker souterrain, par les forces de défense et de sécurité tchadienne. Quelques jours après l’exécution de son plan d’attaque, l’heure du bilan a sonné pour le chef de l’Etat Tchadien, Idriss Deby. Pour lui, c’est une attaque qui a porté ses fruits. Sans donner le chiffre des combats, il s’est toutefois réjoui des résultats obtenus. 

« J’ai effectué une descente ce matin à Kaïga-Kindjiria. Aucun illuminé de Boko Haram n’est présent dans les îles du Lac Tchad. Bravo à nos forces de défense et de sécurité qui ont nettoyé toute la zone insulaire », a déclaré Idriss Deby, brandissant sa canne en guise de victoire. Pour lui, le peu des éléments qui restent, sont soit rentrés au Nigéria soit dans les autres pays voisins. « Le nettoyage continue », a-t-il promis, ajoutant qu’en ce qui « concerne le Tchad, il n’y a aucun élément de Boko Haram. Maintenant on vise l’intérieur des autres pays pour en finir avec Boko Haram ». 

Pour l’instant, après la mort du commandant tué par les forces armées nigériennes, Aboubakar Shekau se voit amputer de lui ses bras forts, lui-même resté invisible. Source : Chaine Nationale Tchad

Belle Plume
the authorBelle Plume

Laisser un commentaire

Résoudre : *
13 × 14 =