EditorialElecti (Focus)

TOGO : EDEM KODJO , l’ancien premier ministre des Gnassingbé s’en est allé

L’information a inondé hier les réseaux hier dans l’après-midi. Edem Kodjo, le technocrate et célèbre homme politique, recordman du poste de premier ministre au TOGO s’en est allé.  Son décès est survenu hier à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, non loin de Paris. Il avait 82 ans.

Plusieurs fois ministre et Premier ministre sous les Gnassingbé EYADEMA et FAURE, Edem Kodjo, naquis à Sokodé au centre du Togo, à environ 341 km de Lomé, capitale Togolaise. Après ses études en droit à l’École nationale d’administration (ENA) de France, il rentra au pays en 1967. Edem Kodjo a gravi les échelons, ministre de l’Économie et des Finances puis ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. Le membre fondateur du Rassemblement du peuple togolais, parti unique et parti des GNANSSINGBE père et fils, en 1969 devient secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine , OUA, au sommet des chefs d’État et de gouvernement en Égypte en 1978.  1983, il quitte l’OUA et rompt le ban avec le pouvoir de Lomé avant de rentrer en 1991, à la faveur de l’ère démocratique. Il crée son parti, l’Union togolaise pour la démocratie et appelle au grand pardon.

Edem Kodjo a été élu député en 1994, Premier ministre deux fois. Il quittera définitivement la scène politique togolaise après sa déception au lendemain des législatives togolaises de 2007 pour se consacrer à sa fondation Pax Africana. Une organisation dont l’objectif est de travailler à réduire les conflits sur le continent Africain.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
3 + 27 =