Editorial

TOGO : Les organisations de la société civile appellent la communauté internationale au secours

« Où sont détenus ces jeunes arbitrairement arrêtés dans un montage et torturés depuis février 2019 ?
Leurs familles cherchent désespérément à les rendre visite.
À quand leur jugement s’ils sont réellement impliqués dans une affaire ?
À quand la libération des citoyens arrêtés arbitrairement dans l’affaire Tiger et détenus à la prison civile de Lomé ?
À quand les autorités togolaises, donneront-ils droit aux avocats pour leur défense ?
« 

« Au cas contraire, nous exigeons leur libération immédiate et sans condition. »

« De sources sûres renseigne qu’il y a déjà des cas de suspicions d’infection au covid-19 dans les prisons de Lomé et de l’intérieur.
Qu’attends Faurevi (appellation Togolaise de Faure GNANSGBE) avec son armée de malfaiteurs soumettre tous les détenus à un test ? « 
« Qu’attendent t- elles pour désengorger ces prisons en libérant des détenus politiques et autres ?
 » S’écrient des Togolais qui par la même occasion s’indignent sur la toile du mutisme de la communauté internationale.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
6 ⁄ 2 =